Artiste peintre
Artiste peintre
KEYLOSS
KEYLOSS

 

« Tu veux dessiner quoi ? »

 

J’avais entre quatre et cinq ans.
A ma réponse « Un soleil », l’institutrice leva les yeux au ciel. Ma réponse était toujours la même…
« Tu ne veux pas dessiner autre chose ? ».
Mes yeux alors s’étaient arrondis, insoumis à cette question absurde.
N’avait-elle donc encore rien compris de la liberté ; Et moins encore de celle de l’artiste ?

Quarante ans plus tard, la liberté de création artistique est toujours un axe essentiel de ma vie.

Nourrie chaque jours de rencontres, d’images, de découvertes, de matériaux…
Nourrie aussi des mes humeurs, de mes fatigues, joies et engouements…

Le support vide, la toile blanche, le carton vierge, sont toujours un grand moment de peur, d’interrogation, de remise en questions.
Ils peuvent rester ainsi quelques jours, semaines, mois, années…
Puis un pinceau, une couleur, une rencontre, une humeur, une matière, déclenchent le début de la partie.

Les vieux papiers, matériaux de prédilection, se coupent, se déchirent, puis se collent, se décollent, s’arrachent. Rouille grattée, pigments, terre…

Là encore le combat peut durer longtemps. Parfois plusieurs années.

Un tableau, c’est une vie. Et tout comme une vie, il doit évoluer…
Parfois il redevient blanc ou jaune, ou bleu. Parfois il brûle.

Parfois, comme un enfant devenu grand, qui quitte la maison, pour vivre sa propre vie…

Il a l’éternité devant lui… Pour affronter ceux qui veulent que l’on dessine autre chose que le soleil. Ceux qui n’ont pas compris que toutes les œuvres, sont des soleils.